Thèmes

cadeau enfant

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Au commencement : pourquoi ce blog ? qui suis je ? (1)
· Blogs chrétiens à voir (25)
· Boutiques et librairies chrétiennes (7)
· Calendrier biblique virtuel : un nouveau message chaque jour ! (1)
· Ces maux qui nous rongent : dépression, alcool, drogue, anorexie, boulimie, etc... (30)
· Citations sur Dieu, Jésus, la bible (15)
· Clips chrétiens (1608)
· COMMENT VENIR A DIEU ET DEVENIR CHRETIEN ? (93)
· Créations de chrétiens à vendre (1)
· CULTE EN DIRECT A 9H30 CHAQUE DIMANCHE MATIN (1)
· De moi à vous (26)
· Des promesses pour toi, pour tes besoins personnels... (4)
· Dessins animés sur la bible et Jésus (1)
· Devinettes bibliques (9)
· Dieu a dit... l'homme a fait... (11)
· Dieu parle et accompli sa parole : témoignages de vie (5)
· Eglises où vous entendrez l'évangile (Parole de Dieu) (13)
· Encouragements (pour les chrétiens) (26)
· Enseignements bibliques en vidéo (340)
· Enseignements et exhortations bibliques (265)
· Etude des livres bibliques en vidéo (10)
· Evangélisation des Pasteurs du Désert (7)
· Evangélisation Les fous du Roi des rois (1)
· Faux:doctrine,évangile,prophète,pasteur (168)
· Films sur Jésus et la bible (51)
· Gifs chrétiens (110)
· Humour et bible (Daniel Julien) (3)
· Il n'y a qu'à louer (chants chrétiens mp3) (27)
· Images anges (131)
· Images avec psaume de la bible (19)
· Images avec verset biblique (590)
· Images bibliques humour (18)
· Images diverses (365)
· Images Jésus (50)
· IME/NDE : expériences de mort imminente (12)
· Infos : concerts, réunions et conférences, ici et ailleurs... (80)
· Islam (96)
· Israël (299)
· Jeux bibliques (4)
· Karaoké:pour chanter à la gloire de Dieu (4)
· L'athéïsme (évolution/création) (14)
· L'Eglise de Jésus Christ et la vie de cette église (90)
· La bible (46)
· La famille : couple, mariage, enfants... (84)
· La fin des temps et ses signes (avant le retour de Jésus) (106)
· La preuve irréfutable que la bible dit littéralement la vérité (1)
· Les animations bibliques (9)
· Les religions (20)
· Livres bibliques conseillés (12)
· Méditations quotidiennes : Sa Parole Pour Aujourd'hui (audio) (32)
· Mes artistes chrétiens préférés (10)
· Mes messages perso (exhortations) (43)
· Messages pour notre temps... (568)
· Moi et ma maison nous servirons l'Eternel (Josué 24/15) (20)
· Mon blog de poèmes (1)
· Mon blog pour les enfants (1)
· Nouvelles et actualités (18)
· Occultisme, ésotérisme, new age, satanisme... : attention ! (33)
· Oeuvres humanitaires et missionnaires chrétiennes (13)
· Offres d'emploi d'employeurs chrétiens (1)
· Pain quotidien (source : bibleouverte) (396)
· Paroles d'exhortation (111)
· Père, Fils, Saint Esprit (12)
· Perles d'or pour chaque jour (1521)
· Personnages bibliques (7)
· Petites annonces entre chrétiens (2)
· Petites histoires... (334)
· Poèmes sur Dieu et Jésus (30)
· Pour le respect de la vie... (8)
· Pour méditer : les mots d'Etienne Lorant (Belgique) (371)
· Pour partager : les réflexions de Michel Cournoyer (Canada) (2)
· Qu'il est doux pour des frères... (7)
· Qui est Jésus ? (102)
· Qui est l'ange de l'éternel ? (2)
· Radio et TV chrétiennes (12)
· Reccueil de mes poèmes en vente (2)
· Recherche d'emploi de chrétiens (5)
· Rencontres, vacances entre chrétiens (0)
· Rock, Death, heavy et black métal : attention ! (3)
· Sa Parole Pour Aujourdhui (pr chrétiens) (1)
· Sectes : attention ! (16)
· Série (Church-mémoires d'une église) (15)
· Sexualité selon la bible (1)
· Simple comme une prière... (17)
· Sites chrétiens (13)
· SONDAGE pour les visiteurs du blog (2)
· Songes, visions, révélations... (1)
· SOS numéros d'urgence (1)
· Sujets de prière (19)
· Témoignages (106)
· Textes et réflexions (75)
· Un message de Dieu pour vous (en audio) (21)
· Un peu de moi (19)
· Vacances chrétiennes (1)
· Vente livres, dvd, k7 chrétiens occasion (1)
· Versets bibliques à méditer, mis dans mon coeur par le Seigneur (pour les chrétiens) (159)
· Vêtements chrétiens à vendre (7)
· Visions - Prophéties (3)
· Vos cadeaux (merci à vous) (37)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· La lettre d'amour du Père... en image
· Le mariage dans la bible
· Connaissez vous Vie et Lumière ?
· Des traces de pas dans le sable
· Petite histoire: 29 et 30 sept : contre nature

· Comparatif des 5 grandes religions
· Dans la bible il y a toujour 1 parole de réconfort
· Les signes sataniques (faites attention les jeunes !)
· La petite bible bleue...
· Les Noms de Dieu
· Sincères condoléances
· Ce matin, paroles d'encouragement...
· Sa Parole Pour Aujourd'hui (un message par jour)
· Les archanges
· Non au suicide

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Statistiques

Date de création : 07.12.2006
Dernière mise à jour : 27.08.2012
9150articles


Les 7 prophétesses de la bible

Publié le 01/03/2009 à 12:00 par langedeleternel
Certains enseignent que la femme doit se taire et que les ministères sont réservés aux hommes... pourtant la parole de Dieu nous parle de 7 prophétesses qui ont parlé de la part de l'éternel, voici leurs noms :



Sara, épouse d'Abraham
Miryam, soeur de Moïse
Débora, citée dans le livre des juges
Hana (Anne)
Abigaèl
Houlda, contemporaine de Sophonie et de Jérémie
Esther


Prenons en quelques unes et vérifions ce que dit la parole de Dieu :



Myriam (soeur de Moïse)

Après que Dieu ait conduit les Israélites à travers la mer Rouge, Miryam a chanté des louanges qui font maintenant partie de la parole de Dieu : " Miryam, la prophétesse, soeur d'Aaron, prit le tambourin, et toutes les femmes la suivirent en dansant et en jouant des tambourins. Miryam entonna, en réponse aux Israélites: "Chantez pour l'Éternel: il a fait éclater sa gloire, il a culbuté dans la mer le cheval et son cavalier" " (Exode 15:20-21). Au cours d'un culte public, Miryam a chanté des paroles qui font maintenant partie des Écritures.
Miryam était prophétesse. Elle transmettait la parole de Dieu. Un prophète est une personne qui parle au peuple au nom de Dieu ; une prophétesse joue le même rôle. Le rôle de Miryam en était donc un de leadership spirituel.




Anne

Anne est une des sept prophétesses de la Bible, qui vécut au XIe s. avant l’ère chrétienne.
Luc 2:36-38 "Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était fort avancée en âge, et elle avait vécu sept ans avec son mari depuis sa virginité. Restée veuve, et âgée de quatre vingt-quatre ans, elle ne quittait pas le temple, et elle servait Dieu nuit et jour dans le jeûne et dans la prière. Étant survenue, elle aussi, à cette même heure, elle louait Dieu, et elle parlait de Jésus à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem."

sur Anne, lire ici : http://www.pasteurweb.org/fc/FemmesDeLaBible/AnneLaProphetesse.htm



Houlda

Hulda, une prophétesse du VIIe s. av. J.C. Lorsque, en 621, fut redécouvert dans le Temple le Livre de la Loi, le roi Josias dit : « Allez consulter pour moi YHWH à propos des paroles de ce livre » (2 R 22,13). Ce fut Hulda qui interpréta les pensées de YHWH.
Dans 2 Rois 22, nous remarquons encore une fois ce que Dieu fait avec les femmes. Au cours de la 18ième année du règne de Josias, les travailleurs ont trouvé un livre de la loi dans le temple. Par la suite, Josias a avisé le grand prêtre ce qu'il devait faire : " Allez consulter l'Éternel pour moi, leur dit-il, ainsi que pour le peuple et pour tout Juda, au sujet des enseignements de ce livre que l'on vient de retrouver " (v. 13). Le grand-prêtre a voulu consulter le Seigneur à propos du livre. Alors, il s'est rendu " chez la prophétesse Houlda, femme de Challoum, fils de Tiqva, petit-fils de Harhas " (v. 14).
Le grand-prêtre aurait pu partir à la recherche de Jérémie, mais il n'avait aucune raison de le faire. Houlda transmettait la parole de Dieu aussi bien que le faisait Jérémie. Un prophète transmet les paroles de Dieu. Une prophétesse en fait autant. Dieu inspire l'une autant que l'autre. Il a donc consulté Houlda. Les versets 15 et 16 nous donnent la réplique de cette dernière : " Alors Houlda leur dit: Voici ce que déclare l'Éternel, le Dieu d'Israël: 'Annoncez à l'homme qui vous a envoyés à moi: L'Éternel dit: Je vais faire venir un malheur sur cette contrée et sur ses habitants: tout ce qui est prévu dans le livre que vient de lire le roi de Juda.' "
Houlda a commenté la signification des Écritures, prédit l'avenir et donné un message divin qui faisait autorité. Encore une fois, rien n'indique qu'il s'agissait d'un cas inusité. Personne n'a commenté qu'il était étrange de consulter une femme au lieu d'un homme. Houlda était reconnue en tant que prophétesse. On reconnaissait donc qu'elle transmettait la parole de Dieu.
Elle a fait exactement ce qu'elle a fait à maintes reprises auparavant : elle a parlé au peuple au nom de Dieu. C'est ce que faisaient les prophétesses.




Débora

Débora de Lappidoth était une autre prophétesse de la Bible. À l'époque, elle " administrait la justice en Israël. Elle siégeait sous le palmier qui, depuis lors, porte son nom, entre Rama et Béthel, dans la région montagneuse d'Éphraïm. Les Israélites se rendaient auprès d'elle pour régler leurs litiges " (Juges 4:4-5).
Débora était prophétesse et juge. Dans l'exercice de ces deux fonctions, elle transmettait la parole de Dieu. Cela ne s'était pas produit une seule fois ; il s'agissait d'une responsabilité continue. Les gens recherchaient régulièrement son leadership. Rien dans la Bible ne suggère qu'il s'agissait d'une situation inusitée pour une femme d'exercer une telle fonction. Débora était tout simplement la personne la plus compétente pour l'accomplir et les gens l'acceptaient d'emblée.
Dieu peut soulever des pierres pour accomplir son oeuvre. S'il avait besoin d'un homme pour le faire, il aurait pu soulever un tel homme. Mais dans ce cas-ci, il a choisi d'oeuvrer par l'entremise d'une femme. Ainsi, Dieu nous montre qu'il n'existe aucune raison théologique pour soutenir qu'il ne peut utiliser une femme pour diriger son peuple ou s'adresser à lui.
À l'époque, beaucoup d'hommes faisaient partie du peuple d'Israël. Cependant, Dieu n'a pas cherché à utiliser l'un d'eux comme juge. Il semble que les Israélites ne l'aient pas cherché non plus. Ils étaient tout disposés à se rendre auprès de Déborah pour qu'elle tranche leurs litiges. Débora avait la sagesse, et cette sagesse était plus importante que son genre.
Débora était prophétesse, une personne qui sert de porte-parole à Dieu : " Elle envoya chercher Baraq, fils d'Abinoam, de Qédech en Nephtali, et lui dit: "Voici ce que t'ordonne l'Éternel Dieu d'Israël: 'Va recruter dix mille hommes dans les tribus de Nephtali et de Zabulon et conduis-les sur le mont Thabor. Je mènerai au torrent de Qichôn Sisera, le chef de l'armée de Yabîn, avec ses chars et ses troupes, et je te donnerai la victoire sur lui' " " (versets 6 et 7).
Ici, la Bible décrit une femme en train de transmettre la parole de Dieu. Elle donne des ordres à un homme qui, de toute évidence, semble être un leader capable de soulever une armée de dix mille hommes. Dieu est tout disposé à utiliser une femme pour donner des ordres à des hommes. Rien dans la nature de Dieu ni celle des hommes et des femmes ne rend la chose inconvenante. Dieu peut se servir de femmes. Il nous faut donc être vigilants et prêts, car il peut encore le faire aujourd'hui.
Débora a accompagné Baraq. Au verset 14, encore une fois, elle transmet à Baraq la parole de Dieu : " En avant! C'est aujourd'hui que l'Éternel te donnera la victoire sur Sisera. Il marche lui-même devant toi. " Alors, ils sont partis et ont remporté une très grande victoire. Débora et Baraq l'ont commémorée par un chant de louange. Aujourd'hui, ce chant fait partie de la parole de Dieu : " En ce même jour, Débora chanta ce cantique avec Baraq, fils de Abinoam: Bénissez l'Éternel: Voici qu'en Israël on a laissé flotter les chevelures, le peuple s'est offert pour le combat. Écoutez-moi, ô rois! Prêtez l'oreille, ô princes! Je veux chanter pour l'Éternel, je veux jouer de la musique en l'honneur du Dieu d'Israël " (Juges 5:1-3)
Mais qui donc est ce je qui chante cette louange ? Au verset 7, nous constatons qu'il s'agit de Débora : selon le chant, " les villes d'Israël étaient abandonnées, la vie avait cessé. Alors, moi, Débora, je suis intervenue, je suis intervenue comme une mère pour Israël. " Débora est l'auteure principale de ce passage. Tout comme Miryam, elle chantait des louanges à Dieu au cours d'un culte public. Elle exprimait son leadership spirituel en transmettant la parole de Dieu. C'est donc dire qu'une femme peut le faire de plein droit.
Quand la meilleure personne pour accomplir une tâche est une femme, Dieu se sert d'elle volontiers. Même dans une société patriarchale, Dieu peut utiliser une femme pour transmettre sa parole.
Il en était de même pour Anne, la mère de Samuel : " Alors Anne prononça cette prière: La joie remplit mon coeur, c'est grâce à l'Éternel; oui, grâce à l'Éternel, mon front s'est relevé et j'ai de quoi répondre à ceux qui me blessaient. Oui, je jubile, car Dieu m'a secourue. Nul ne l'égale. L'Éternel seul est saint, et, à part lui, il n'y a pas de Dieu, pas de rocher semblable à notre Dieu " (1 Samuel 2:1-2).
Encore une fois, les paroles d'une femme sont consignées aux Écritures. Anne a transmis les paroles de Dieu par des louanges qui ont inspiré synagogues et églises pendant des milliers d'années. Voilà qui relève d'un exploit remarquable pour n'importe quelle personne. Dieu avait inspiré Anne à chanter des louanges.
La majorité des porte-paroles de Dieu étaient des hommes. Dans cette société patriarchale, prêtres, rois et leaders militaires étaient des hommes. Cependant, même au sein d'une société sous la dominance des hommes, Dieu pouvait utiliser une femme pour accomplir son oeuvre.




Esther

L’accession d’Esther au rang de prophétesse se déduit du verset : “Ce fut le troisième jour, Esther revêtit la royauté” (60), à propos duquel la Guemara (61) fait observer qu’il aurait dû être écrit : “Esther revêtit ‘des habits’ de royauté”, et non simplement “la royauté”. Cela signifie, enseigne-t-elle, que c’est l’esprit saint (roua‘h
haqodech) qui l’a habillée.

sur Esther, lire ici : http://www.pasteurweb.org/fc/FemmesDeLaBible/Esther.htm



Que nous dit le Nouveau Testament ?

Le Nouveau Testament nous montre d'autres femmes qui ont transmis la parole de Dieu. Marie a chanté des louanges qui font maintenant partie des Écritures (Luc 1:46-55). Anne était prophétesse (Luc 2:36-38). Et après sa résurrection, Jésus est apparu à quelques femmes pour leur donner un message : " Elles quittèrent le tombeau en hâte, tout effrayées, mais en même temps remplies d'une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples. Et voici que, tout à coup, Jésus vint à leur rencontre et leur dit: 'Salut à vous'. Elles s'approchèrent de lui, lui embrassèrent les pieds et l'adorèrent. Alors Jésus leur dit: 'N'ayez aucune crainte! Allez dire à mes frères qu'ils doivent se rendre en Galilée: C'est là qu'ils me verront' " (Matthieu 28:8-10).
Cela n'a aucunement dérangé Jésus que des femmes transmettent des ordres aux hommes. Au fait, cela n'était pas mal en soi. Jésus les a autorisés à le faire en leur donnant le message et de ce fait, les femmes transmettaient les paroles du Seigneur. Jésus entendait que les hommes écoutent les femmes et obéissent au commandement qu'elles leur transmettaient.
Il y avait également des prophétesses dans l'église primitive. Lorsque les disciples parlaient en langues, Pierre a expliqué à la foule ce qui se passait. C'était la prophétie de Joël qui se réalisait : " Voici ce qui arrivera, dit Dieu, dans les jours de la fin des temps: Je répandrai de mon Esprit sur tous les hommes. Vos fils, vos filles prophétiseront, vos jeunes gens, par des visions, vos vieillards, par des songes, recevront des révélations. Oui, sur mes serviteurs, comme sur mes servantes, en ces jours-là, je répandrai de mon Esprit: ils prophétiseront " (Actes 2:17-18).
Dieu inspire tant les hommes que les femmes à parler. On y trouve des précédents dans l'Ancien Testament. Cela devrait se passer ainsi à l'époque de la nouvelle alliance également. Dieu causera des hommes et des femmes à transmettre sa parole.
Luc n'a pas consigné ce que les femmes étaient inspirées à dire. Dans le livre des Actes, toute la prédication est faite par des hommes. C'était probablement une nécessité pratique, compte tenu de la culture de l'époque. Cependant, rien n'empêchait les femmes d'être inspirées à transmettre la parole de Dieu, ni en théorie ni au niveau de la théologie,
Dans Actes 21:9, Luc mentionne que Philippe avait quatre filles qui prophétisaient. En tant que prophétesses, elles transmettaient la parole de Dieu selon que Dieu les inspirait. Il est possible qu'elles aient composé des chants de louanges, tout comme Miryam et Débora, ou encore, elles ont peut-être commenté sur la signification des Écritures, tout comme Houlda. Voilà qui est bibliquement possible.
1 Corinthiens 11 nous donne un autre exemple de femmes qui transmettaient la parole de Dieu. Il s'agit d'une lettre de Paul qu'on cite parfois pour indiquer que les femmes devaient garder le silence. Mais ces propos ne sont possibles que si le verset est pris hors contexte, parce que 1 Corinthiens 11 montre que Paul approuvait que les femmes parlent, même en assemblée. Le chapitre contient de nombreux détails que nous ne pouvons explorer dans cette étude. Cependant, nous pouvons examiner quelques points touchant les femmes.
Paul écrit : " Si donc un homme prie ou parle de la part de Dieu la tête couverte, il outrage son chef. Mais si une femme prie ou parle de la part de Dieu la tête non couverte, elle outrage son chef à elle, car elle se place ainsi sur le même plan qu'une 'femme tondue' " (vv. 4-5).
Depuis des siècles, les chrétiens ont débattu le sens de ce passage. Paul écrivait à propos d'une coutume culturelle qui n'existe plus aujourd'hui. À son sens, les hommes et les femmes devraient agir d'une manière propre à leur culture quand ils prient ou prophétisent.
Paul traite d'un acte fait en public. Il se soucie peu si les gens se couvraient la tête en privé ou non. De par sa définition, prophétiser est un acte public. Paul traite de quelque chose que d'autres peuvent voir. Les concepts de honte et d'honneur touchent ce que d'autres peuvent voir.
Au chapitre 14, Paul élabore un peu plus sur l'acte de prophétiser. Au fait, c'est un don qui s'exerce au cours de l'assemblée cultuelle. Il semble clair qu'au chapitre 11, Paul traite des femmes qui prient et prophétisent en assemblée.
Selon Paul, qu'est-ce le don de prophétie ? Au chapitre 12, il le compte parmi les dons spirituels. Au chapitre 14, il dit : " Celui qui apporte aux hommes un message compréhensible inspiré de Dieu les aide, lui, à grandir dans la foi, les encourage et les réconforte. Celui qui parle dans une langue inconnue est seul à en tirer un bienfait pour sa foi; mais celui qui apporte un message inspiré permet à toute l'assemblée de grandir dans la foi " (versets 3-4).
Prophétiser est un don divin donné au peuple pour fortifier les gens, les encourager, les réconforter et les édifier. Paul désire que tous les membres de l'Église puissent prophétiser. C'est un don très précieux pour fortifier l'Église dans son ensemble. Le don s'exerce au cours de l'assemblée pour le bien de l'Église. Selon le verset 24, le don de prophétie peut convaincre les gens de leurs péchés et mener d'autres à la foi en Christ.
Quand les écrits de Paul traitent des femmes qui prophétisent, ils se réfèrent aux femmes qui encouragent, réconfortent, édifient et fortifient l'Église. Au fait, il est question de femmes qui parlent au cours de l'assemblée pour aider l'Église à croître, pour aider les croyants à devenir de meilleurs serviteurs de Dieu.
Certaines femmes devraient garder le silence
Au verset 26, Paul donne des directives à l'égard de l'assemblée cultuelle : " Lorsque vous vous réunissez, l'un chantera un cantique, l'autre aura une parole d'enseignement, un autre une révélation; celui-ci s'exprimera dans une langue inconnue, celui-là en donnera l'interprétation; que tout cela serve à faire grandir l'Église dans la foi. " Le but prioritaire de l'assemblée cultuelle est d'ériger l'Église et de la fortifier.
Aux versets 27 et 28, Paul dit : " Si l'on parle dans des langues inconnues, que deux le fassent, ou tout au plus, trois, et l'un après l'autre; et qu'il y ait quelqu'un pour traduire. S'il n'y a pas d'interprète, que celui qui a le don des langues garde le silence dans l'assemblée, qu'il se contente de parler à lui-même et à Dieu. " (Le mot grec qu'on traduit ici par garder le silence a été traduit ailleurs par se taire). Cela ne signifie pas observer un silence total, mais qu'il y ait la paix et que l'on respecte l'ordre. Au lieu de parler tous à la fois, il faut parler chacun son tour.
" Que deux ou trois prennent la parole et que les autres jugent ce qu'ils disent " (v. 29). Nous n'avons pas à croire quelqu'un sur parole qu'il s'agit d'un message de Dieu. Il faut peser les paroles prononcées, réfléchir sur leur signification et comment elles cadrent avec tout ce que nous savons de l'Évangile.
" Si l'un des assistants reçoit une révélation pendant qu'un autre parle, qu'il attende pour s'exprimer que le premier se taise. (Le mot grec traduit ici par se taire est le même qu'on a traduit ailleurs par garder le silence). Ainsi vous pouvez tous, à tour de rôle, apporter un message de la part de Dieu, afin que tous soient instruits et stimulés dans leur foi " (vv. 30-31). Tout le monde peut prophétiser parce que Dieu a donné les dons spirituels d'encourager, de réconforter, d'édifier et d'instruire.
Quelles femmes devraient garder le silence ?
Selon Paul, tous peuvent prophétiser, pourvu qu'ils le fassent chacun leur tour. Alors que signifie ses paroles au verset 34 : " que les femmes n'interviennent pas dans les assemblées; car il ne leur est pas permis de se prononcer. Qu'elles sachent se tenir dans la soumission comme le recommande aussi la Loi " ? Contredit-il ses paroles du chapitre 11 ? Dit-il, contrairement aux Écritures étudiées, qu'il est interdit aux femmes de transmettre la parole de Dieu ? Ou encore qu'elles peuvent le faire n'importe où, sauf en assemblée ? Non, Paul ne se contredit pas. Il y a tout lieu de croire que le verset s'appliquait à une situation particulière.
D'abord, le bon sens nous dit que les femmes n'avaient pas à demeurer complètement silencieuse au cours de l'assemblée. Elles pouvaient dire amen, chanter des cantiques, chuchoter à leur mari pour leur demander quel verset fait l'objet de la discussion. Paul n'interdisait pas aux femmes de parler ou de poser des questions - il se souciait principalement de la paix et de l'ordre au cours de l'assemblée cultuelle. Il interdisait le bavardage qui pertuberait l'assemblée cultuelle. Quand il a exhorté les femmes de garder le silence, il a utilisé le même mot grec qu'il a utilisé pour les hommes qui parlaient en langues ou prophétisaient. Il voulait dire parler quand ce n'était pas leur tour à le faire.
Le deuxième indice qui nous porte à croire que Paul traitait d'une situation particulière, c'est que la loi n'interdisait pas aux femmes de parler au cours des assemblées cultuelles. La Bible dit que les femmes devaient se soumettre à leurs maris, et non pas aux hommes en général. Le mot grec employé pour désigner femmes signifie également épouses. Dans le contexte concerné, Paul désignaient les épouses.
Troisièmement, le verset 35 montre que le commandement se limitait aux épouses : " Si elles veulent s'instruire sur quelque point, qu'elles interrogent leur mari à la maison. En effet, il est inconvenant pour une femme de se prononcer dans une assemblée. " Le verset ne peut s'appliquer aux femmes célibataires, ni aux veuves ou encore, aux femmes mariées à des non chrétiens. Quand Paul exhortait les femmes de garder le silence, il voulait dire que les femmes ne devaient pas poser des questions perturbatrices ou allant à l'encontre de la soumission aux maris au cours de l'assemblée cultuelle. Ce n'était pas une disgrâce que de chuchoter une question, mais ce l'était dans le cas de questions perturbatrices.
Paul venait de traiter de la manière dont les personnes devaient prophétiser. Quant aux autres , ils devaient peser soigneusement les paroles prononcées. Il est possible qu'il y ait eu discussion au cours de l'assemblée cultuelle, et les gens posaient des questions au prédicateur. On ne peut le prouver. Cependant, c'est une situation tout à fait plausible, ce qui aurait du sens d'après les écrits de Paul.
Selon Paul, il n'était pas approprié qu'une femme se mêle à la discussion ou remette en question les propos de son mari. Au fait, ce serait un manque de soumission, ce qui va à l'encontre de la loi. Si une femme voulait s'enquérir sur quelque chose, elle pouvait le demander à son mari à la maison. Par contre, si elle voulait demander quelque chose au mari d'une autre femme, évidemment, elle ne pouvait le lui demander à la maison ; elle le lui demanderait à l'assemblée, comme tout le monde d'ailleurs.
En prenant le verset 34 hors contexte, nous pourrions dire que les femmes devaient garder un silence total en assemblée. Mais ce n'était pas l'intention de Paul. Il demandait simplement que les femmes gardent le silence pour quelque temps, tout comme il requiert des autres de se taire pour un certain temps. Le contexte nous dit que les paroles de Paul étaient limitées à une situation qui n'existe que rarement en assemblée aujourd'hui, parce que nos assemblées cultuelles se déroulent différemment. Un règlement fondamental de l'interprétation biblique veut que nous cherchions à comprendre un écrivain de manière à ce qu'il ne se contredise pas.
La Bible est claire : les femmes peuvent transmettre la parole de Dieu, et Paul leur permet de parler en assemblée. Donc, lorsqu'il dit que les femmes doivent garder le silence, il faut comprendre que ces commentaires sont limités en quelque sorte par les circonstances.
C'est ce que nous avons fait ici. C'est ce qu'il faut faire par rapport à 1 Timothée 2. Quand un verset dit qu'il est interdit aux femmes de parler dans l'église, nous ne devrions pas supposer qu'il en dit plus que ce qu'il entend dire. Il faut tenter de comprendre les paroles de sorte qu'elles ne contredisent aucunement les exemples clairs des Écritures que les femme peuvent transmettre la parole de Dieu. Comme nous l'avons expliqué dans notre étude de 1995, au fond, les femmes peuvent parler dans certaines situations, et peuvent avoir certains types d'autorité, mais pas d'autres.
Paul ne nous en donne pas les détails. Cependant, les Écritures nous amènent à conclure ainsi. Dans l'étude en question, nous avons associé la limite de l'autorité comme étant celle d'un ancien local. Mais une personne n'a pas besoin d'être un ancien pour s'adresser à l'Église, ni pour prêcher des sermons ou commenter sur la signification des Écritures, ou encore réconforter, édifier et instruire. Les femmes peuvent faire toutes ces choses, selon les dons spirituels que Dieu leur donne pour servir l'Église.
Pierre conclut de façon appropriée : " Chacun de vous a reçu de Dieu un don particulier; qu'il le mette au service des autres comme un bon gérant de la grâce infiniment variée de Dieu. Que celui [ou celle] qui parle transmette les paroles de Dieu " (1 Pierre 4:10-11). Quiconque s'adresse à l'Église devrait chercher à transmettre la parole de Dieu, et les femmes sont inclues parmi les personnes qui peuvent transmettre la parole de Dieu.


sources : internet

N'oubliez pas, la bible dit : "d'examiner les Écritures, pour voir si ce qu'on nous dit est exact."(Actes 17/11)



DERNIERS ARTICLES :
ARRET DU BLOG... MERCI POUR VOTRE FIDELITE
Après plusieurs années, presque 6 ans, j'arrête ce blog... mais je le laisse actif afin que vous puissiez en profiter. Par contre, aucun commentaire ne sera validé désor
Perle d'or du soir
http://lejardindeden.l.e.pic.centerblog.net/o/0c8a2678.jpg
Recherche emploi en informatique, ou manoeuvre, ou gardien...
http://www.expat-blog.com/upload/job/medium/111029022352.jpg Luc Favron, chrétien, 29ans, habitant à Sherbrooke est, Montreal, pointes-aux-trembles, cherche un emploi
Perle d'or du soir
http://lamitiefraternelle.l.a.pic.centerblog.net/75358cbc.gif
Steven Riche (quel est cet amour ?)
6jzKuH3XJKI
forum